12 avril 2014

Mamada T1 de David RATTE

Filed under: Bandes dessinées — Mots-clefs :, , — Sebastien @ 10 h 36 min

Mamada Tome 1, Époustouflante migrante

Editions Paquet

L’histoire d’une chef de tribu particulière. Respectée ? Pas vraiment ! Du Nord au sud et de l’est à l’ouest de Kaokoland se dit que si est autant caractérielle et autoritaire c’est qu’elle doit certainement être… constipée ! C’est tout dire de cette chasseuse qui cumule les tracasseries. Entre les touristes très envahissants, son époux qu’elle juge inutile, sa fille dévergondée et indécente qui ose montrer ses chevilles aux garçons et la chasse au zèbre qui devient difficile plus rien ne va. Une visite dans la case du sorcier du village s’impose urgemment. Le charlatan propose alors un grigri à l’aigrie. Munie de son objet magique les flèches de l’arc pleuvent enfin. Ce jour là quelque chose tombe aussi du ciel. Fatalement un incident éclate. Quelques heures après une chasse finalement exceptionnelle, Mamada se retrouvent inexplicablement téléportée dans les sous sols du métro parisien.

Plus acide qu’un Indien dans la ville cette bande dessinée ose un humour bien particulier pour confronter les cultures et les univers. Drôle et surprenante, cette histoire est sans concession. Abordant le préjugé et le racisme mais aussi la violence et le mal être l’auteur illustrateur David Ratte s’engage avec son personnage dans des péripéties qui promettent. A suivre

 


2 avril 2014

Adopage le club : samedi 5 avril

Filed under: Club adopage — Sebastien @ 12 h 28 min

L’heure du PUTSH a sonné ! ce samedi 5 avril à 14h30 on inverse (presque) les rôles. Les bibliothécaires redeviennent jeunes et nos membres du club des bibliothécaires (donc un peu plus vieux) ! Réussiront ils à convaincre les nouveaux ados (ex bib (vous suivez toujours ?)) avec de judicieuses propositions de livres, BD, mangas, musique ou films ? Les nouveaux bib (d’un après midi car être bib c’est un métier tout de même) parviendront ils à attirer de nouveaux membres ? Qui a lu, vu, écouté quoi ? Et surtout y aura t-il des bonbons ?

pour le savoir RDV ce samedi 05 avril à partir de 14h30.

 

Mais ce CLUB c’est QUOI au juste ?

Toujours sous la menace,  la contrainte, l’intimidation les gentils animateurs du club adopage re-re-rediffusent (et ré-adaptent) l’annonce d’Agathe sur le fonctionnement du club adopage :

« Cette année nous avons (avions car le temps passe)  7 RDV tous plus INCROYABLES et DELIRANTS (vrai de vrai!!) les uns que les autres, et le prochain arrive ce samedi 5 avril à 14h30.

Et pour bien marquer nos retrouvailles 2014 (enfin bon la bonne année en avril…) ça se fête dans un joyeux bazar, évidemment!) et pour accueillir toujours les nouveaux (qui sont les bienvenus, MAIS PAS TROP NOMBREUX, quand même! Bah ouais, quand on prend la parole quand on veut à 12 (non mais…) c’est déjà n’importe nawac, alors imaginez à 20!) le prochain thème sera :

Putsch !

Les bibliothécaires intransigeants font régner le silence et la discipline, présentant leurs ouvrages dans un calme total…OU PAS!) proposeront une sélection (ben non presque pas cette fois ! et toc (enfin si un peu)) mais celle-ci sera aussi (et surtout) alimentée par tes goûts, tes conseils (quand chacun y met du sien, c’est explosif!)! Que chacun vienne avec ses coups de cœur (et ses coups de gueule! ;) ) ! »

 

Renseignements ? contactez Loïc, Marine ou Sébastien, à la bibliothèque ou par mail biblio.jeunes@sceaux.fr

18 mars 2014

Reboot de Amy TINTERA

Filed under: Club adopage,Romans,Science-fiction — Mots-clefs :, — Sebastien @ 15 h 24 min

Reboot de Amy TINTERA

Editions du Masque (Msk), 2013

 

Un virus, le KDH, a décimé une partie de la population. Malheur à ceux qui reviennent de la mort. Ce sont les reboot. Ils sont facilement identifiables car ils font, sans exception, partis du SHER. Devenus soldats ils chassent dans les zones les plus défavorisées. Quasi invincibles ils enlèvent ou tuent ceux qui s’opposent au nouvel ordre établi au Texas. Ces jeunes sont de forces différentes en fonction du nombre de minutes qu’il leur a fallu pour « revivre ». 178 s’appelait auparavant Wren. C’est désormais la plus forte, la plus insensible aussi. Redoutée elle n’a peur de rien. Ceux qui l’accompagnent l’apprennent à leur dépens. Alors que tous souhaitent l’éviter une nouvelle recrue, un 22 ridiculement faible, se porte candidat pour devenir son élève. Wren trouve ce jeune homme étrange et les sentiments qu’elle pensait enfouis, morts comme elle,  reviennent aussi à la vie. A la suite d’une mission éprouvante, l’univers et les convictions de Wren s’effondrent. Elle doit choisir entre tuer Callum ou fuir avec lui.

 

Quelle bonne surprise que ce roman ! Tout y est ! Ambiance catastrophe, société en ébullition au bord du chaos, dictature, manipulation et super-pouvoir Amy Tintera offre un ouvrage avec une héroïne-zombie qui pourtant présentée comme insensible est très attachante à la lecture. Dès les premières lignes nous sommes plongés au cœur d’une mission. Au sein du commando d’intervention on comprend aussi que les zombies, s’ils sont toujours craints, peuvent aussi servir la communauté. Tout du moins un groupe de la communauté. Si l’histoire d’amour est entendue et pour tout dire classique, ce qui se trame dans les locaux de la SHER apporte une originalité au récit. Enfin si on découvre au fur et à mesure qui est vraiment et intimement Wren, le personnage de Callum lui reste bien mystérieux. A suivre dans un volume 2 dont la parution est annoncée pour le  printemps 2014.

(source de l’image édition le masque)

15 février 2014

Conseils de lecture de nos stagiaires pour les vacances

Filed under: Romans,Science-fiction — Mots-clefs :, — Invite @ 14 h 01 min

Et oui, la semaine s’achève pour nos stagiaires de troisième. Avant de nous quitter après une semaine de découvertes des secrets du fonctionnement de la bibliothèque (qu’ils promettent de ne pas dévoiler) ils nous offrent deux conseils de lecture.

 

Starters de Lissa PRICE

Ce livre est de la science fiction pure. L’histoire se déroule en Amérique. Ce roman parle d’une jeune fille et de son petit frère qui ont perdu leurs parents lors d’une épidémie qui a tué les adultes. Les survivants sont les Enders (personnes âgées riches), les Starters  (enfants) ont aussi survécu mais sont tous plus ou moins pauvres. L’héroïne n’a pas d’argent et doit en trouver au plus vite  pour se procurer des médicaments pour son jeune frère. Pour la survie de celui-ci elle va dans un centre qui donne de l’argent aux adolescents en échange de leur corps. Puis ils proposent au Enders de louer le corps pour quelques jours ou quelques mois. Pendant ce temps « l’esprit » du propriétaire est endormis. Mais l’héroïne va découvrir le vrai but de ce centre et va se battre pour la survie des Starters.

Personnellement j’ai adoré ce livre, il est plein de suspense. L’héroïne est rebelle et très touchante.  La série contient deux livres qui se lisent très vite malgré le nombre de pages. Les fans d’Hungers Games vont adorer ce livre !

Emilie

 

Le seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien

C’est l’histoire de Frodon et de la communauté de l’anneaux composée de quatre hobbit : Frodon, Sam, Meri, Pipin, un elfe : Legolas, un nain : Gimli, de deux humains : Aragorne et Bouroumir ainsi que d’un magicien gandalf le gris. Leur mission est d’amener un anneaux maléfique dans la montagne du destin pour le détruire. Pourquoi ? Car grâce a lui un empereur maléfique vaincu plusieurs centaines d’années auparavant reprend petit a petit ses forces et rassemble ses armes. La communauté devras affronter des ennemies puissants et n’est pas au bout de ses peines.

J’ai aimé ce livre car il y a des créatures fantastiques, de l’action et de l’aventure avec tout un univers.

Ed.

 

Merci à eux :) et bonnes vacances à tous.

 

 

 

 

 

 

6 février 2014

Adopage le club : samedi 8 février

Filed under: Club adopage — Sebastien @ 10 h 54 min

J’aime pas l’amour! Vous voilà prévenus la St Valentin sera boycottée avec quelques jours d’avance par les membres du club. Ouaih on vous le dit ! Et pourquoi ? Parce que dans les romans, les bd, les mangas, la musique, le ciné tout tout tout (ou presque) est question d’AMOUUUUUUUUUUUUUR. Vous voulez des preuves et bien venez donc ce samedi 8 février à la bibliothèque pour un rendez vous (surtout pas amoureux) à 14h30 pour échanger sur le sujet. A cette occasion l’équipe de la bibliothèque présentera des documents sur l’amour et vous verrez vraiment que  l’amour est (presque) PARTOUT !

rendez vous ADOPAGE le CLUB

samedi 8 février, 14h30, salle de l’heure du conte.

 

 

Mais ce CLUB c’est QUOI au juste ?

Toujours sous la menace,  la contrainte, l’intimidation les gentils animateurs du club adopage rediffusent (et adaptent) l’annonce d’Agathe sur le fonctionnement du club adopage :

« Cette année nous avons 7 RDV tous plus INCROYABLES et DELIRANTS (vrai de vrai!!) les uns que les autres, et le prochain arrive ce samedi 8 février à 14h30.

Et pour bien marquer nos retrouvailles 2014  ça se fête dans un joyeux bazar, évidemment!) et pour accueillir toujours les nouveaux (qui sont les bienvenus, MAIS PAS TROP NOMBREUX, quand même! Bah ouais, quand on prend la parole quand on veut à 12 (non mais…) c’est déjà n’importe nawac, alors imaginez à 20!) le prochain thème sera :

J’aime pas l’amour !

Les « animateurs » du club (à part le nom, rien à voir avec ceux de colo dont on se souviendra pour leur gentillesse, leurs plaisanteries…non! Là, les deux bibliothécaires intransigeants font régner le silence et la discipline, présentant leurs ouvrages dans un calme total…OU PAS!) proposeront une sélection mais celle-ci sera aussi alimentée par tes goûts, tes conseils (quand chacun y met du sien, c’est explosif!)! Que chacun vienne avec ses coups de cœur (et ses coups de gueule! ;) ) ! »

 

Renseignements ? contactez Loïc, Marine ou Sébastien, à la bibliothèque ou par mail biblio.jeunes@sceaux.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 février 2014

Seuls au monde de Emmy Laybourne

Filed under: Romans,Science-fiction — Mots-clefs :, — Sebastien @ 9 h 57 min

Seuls au monde de Emmy LAYBOURNE

Hachette jeunesse,2012

Un matin comme les autres pour Dean. Se lever et se sauver in extremis pour éviter de louper le bus scolaire. Partir sans prendre le temps de se retourner sur sa mère, encore moins l’embrasser. Un trajet comme les autres où Dean retrouve sa bande et les autres. A l’intérieur ça chahute, gesticule, crie. On s’y fâche, s’y observe aussi. Au volant miss Wooly pourrait conduire les yeux fermés tant elle connaît le trajet. Soudain quelques grêlons s’abattent sur la carrosserie. D’abord légers ils pétaradent ensuite de façon plus inquiétante pour finalement  bombarder littéralement non seulement le bus mais aussi toute la ville de Greenway. Un déferlement s’abat. La fin du monde commence aujourd’hui. Miss Wooly réussit l’impossible et permet à un petit groupe de regagner et d’occuper un centre commercial. Mais pour combien de temps ?

Un roman catastrophe comme on les aime. Que vont devenir ces jeunes rescapés, tous mineurs, dans ce complexe d’autant que dehors les événements s’empirent ? L’air est désormais empoisonné et à l’extérieur une partie de la population ayant survécu devient folle en le respirant. Retranchée derrière les protections offertes par le complexe commercial la communauté composée d’enfant de 6 à 18 ans doit s’organiser. C’est un roman haletant. Les personnages s’affrontent, se positionnent dans un contexte ou rien n’est figé. Dans ce huit clos tout change, tout évolue vite. Seuls ceux qui peuvent s’adapter résisteront, survivront. Mais pour combien de temps ? Détresse, déprime, retour à espoir rien n’échappe au lecteur. Et puis viendra la véritable question : est il possible d’en sortir ? Flippant !

(source de l’image Editions Hachette)

28 janvier 2014

Carbon diaries 2015 de Saci Lloyd

Filed under: Romans — Mots-clefs :, , — Sebastien @ 9 h 47 min

Carbon diaries 2015 de Sacy Lloyd

Pocket jeunesse

La Grande tempête a ravagé et meurtri le Royaume Uni. En cause le réchauffement de la planète. Une solution radicale se met en place sous l’autorité du gouvernement. Désormais la consommation de carbone est strictement réglementée. La population doit s’en tenir aux cartes individuelles de rationnement. La mesure est saluée par tous tant la tempête démontrait  l’urgence de l’action. Aussi, Laura et sa famille attendaient avec plus ou moins d’impatience l’application du dispositif. Peu de temps après, l’impact sur la vie quotidienne, les relations familiales et sociales est frontal. De nouveaux conflits apparaissent, les clivages se font au sein de la société, au sein des familles. Les pour et les anti points carbone s’affrontent quelque fois même violemment. Laure consigne alors sa nouvelle vie d’adolescente dans son journal intime. 

C’est un journal intime très inattendu. A la fois proche des considérations habituelles d’une ado avec ses réflexions sur l’amour, les cours, les copines, les inévitables ennemies, les jalouseries, les parents mais la particularité de ce roman est d’y évoquer aussi les effets d’une décision imposée et surtout la sensation que… tout est perdu. Ce journal intime s’articule sur l’absence d’un mieux aller, sur le pessimisme d’une ado sur la société et sa sensation que, malgré les efforts, rien ne changera. Un texte aussi sur la suspicion, le rejet des autres (ceux qui ne respectent pas les nouvelles normes), sur l’envie et la jalousie. Mais surtout ce récit est un roman catastrophe. Autour le chaos ! Émeutes, conflits et prises de position, tout invitent à la réflexion et à l’action. Nous lisons tout ça à travers l’écriture intime de cette jeune fille qui est très partagée jusqu’à un certain point… Enfin, Sacy Lloyd, l’auteur, s’autorise un humour so british qui donne une lecture fort heureusement décalée. Ouf ! On respire (presque !)

(source de l’image éditions Pkj)

21 janvier 2014

Un lézard amoureux de Alex Cousseau

Filed under: Romans — Mots-clefs :, , — Sebastien @ 10 h 02 min

Un lézard amoureux de Alex Cousseau

éditions du Rouergue (Doado), 2013

Tobias  a grandi. Il s’en est rendu compte … au travers des yeux de son père avec qui il vit en Bretagne. Et par d’autres indices comme ce regard tout différent qu’il porte désormais sur Zoé son amie d’enfance. A cela s’ajoute un sentiment nouveau celui de la jalousie. Car Tobias a aussi bien remarqué que son meilleur ami, Karim, regarde désormais Zoé de la même façon que lui. Ce texte raconte 5 mois situés dans la seizième année de Tobias et narre les étapes allant du premier baiser à la première fois.

Ce texte très court sur la première fois est une réussite. Tout en subtilité et, grâce à  une écriture poétique et très imagée, permet d’aborder cette question simplement et d’aider à mieux appréhender les angoisses sur le pourquoi faire, le comment bien faire, quand faire et avec qui. Un texte sur l’amour, le respect des sentiments partagés, la prise en compte de l’autre. Un portrait de l’adolescence tout en finesse et pudeur.

(source de l’image éditions du Rouergue)

 

16 janvier 2014

Conférence-concert Guitar heroes : samedi 18 janvier

Filed under: Musique — Sebastien @ 15 h 49 min

Dans le cadre des LesSons multiples et en partenariat avec l’Animathèque MJC et La Caisse Claire, les guitaristes PATBLEM et Laurent DUVAL, membre des groupes The Duvals et The New Princess investissent la bibliothèque municipale de Sceaux pour un concert–conférence Guitar heroes.

 

Entre morceaux live, anecdotes et retour sur l’Histoire du rock, vous découvrirez ou re-découvrirez en musique ce courant musical en suivant son évolution de ses pionniers jusqu’aux derniers acteurs de la scène actuelle.

 

Soyez le (la) premier à participer !

 

Le samedi 18 janvier à 16 h :

un rendez-vous à ne pas manquer pour bien commencer 2014 en vibrant au son de la guitare électrique …


11 janvier 2014

La Fournaise, tome 1 : Enfermé de Alexander Gordon Smith

Filed under: Romans — Sebastien @ 15 h 49 min

La Fournaise de Alexander Gordon Smith

Editions Pkj, 2013

Alex, 15 ans, joue les gros bras dans son quartier. Avec son meilleur ami ils vandalisent et cambriolent. Ça passe le temps et permet de se faire rapidement de l’argent.  Les petits larcins s’accumulent jusqu’à une nuit où tout bascule. Ce soir là, un comité d’accueil est dans les lieux. Des hommes étrangement vêtus sont prêts à en découdre. Ce sont des superflics d’une nouvelle brigade ou ce qui semble le supposer. La méthode d’intervention est expéditive et Alex y perd son ami. Une mise en scène savamment organisée l’accable et le désigne assassin. Alex est condamné à perpétuité pour ce meurtre et conduit dans une nouvelle prison : la fournaise. Là bas ne se trouvent que des jeunes. Sombrement réputée Alex y découvre véritablement l’enfer.

 

L’univers carcéral de cette fournaise est singulier. Nous y sommes plongés par force de détails qui créent une ambiance à la fois angoissante et… captivante. Les gardiens masqués, les chiens mutants dévoreurs de détenus, les siffleurs de nuit, le terrible directeur, les gangs rivaux tout concourent pour une saga extrêmement bluffante. Il ne manque rien pour y décrire l’enfer. Aucune humanité, aucun espoir, aucune possibilité de s’échapper. Pas d’autre choix que celui de disparaître enlevé par les siffleurs. S’évader ? impossible. Dans cette prison creusée dans la roche on y attend que la mort donnée par ce personnel pénitencier ou par les co-détenus. Dans cette hyperviolence perpétuelle y survivre est vain, inutile. Pourtant Alex comprend que d’autres que lui sont tombés dans un piège. Arrestations arbitraires, condamnations lourdes Alex cogitent sur la fonction même de cet endroit. Il leur faut fuir mais comment ? Le pire est alors à venir… âmes sensibles s’abstenir ce premier tome d’une trilogie est terrifiant ! Claustrophobe évitez aussi, la lecture condamne aussi le lecteur à l’enfermement ! Oppressant, étouffant mais intense et captivant ! Vous êtes tous vraiment prévenus c’est cauchemardesque (mais bien !).

 

(source de l’image éditions Pkj)

 

Older Posts »