19 décembre 2014

Nos stagiaires de Noël proposent…

Filed under: cinéma,Science-fiction — Invite @ 17 h 16 min

C’est la tradition ! Juste avant Noël nous avons le plaisir de recevoir des collégiens. Ils accompagnent l’équipe de la bibliothèque tout au long d’une semaine riche en découvertes : accueil des classes, des crèches, du public, et deviennent des experts en bibliothéconomie (pour connaitre la signification de ce terme voyez avec eux). Juste avant de nous quitter et de prendre un repos bien mérité ils nous ont offert ces deux recommandations. De quoi donner des  idées cadeaux.

 

Happiness therapy
de David O. Russell avec Bradley Cooper, Jennifer Lawrence

Pat sort d’un hôpital psychiatrique à cause d’une dépression et de sa bipolarité. Il n’a qu’une seule idée en tête : reconquérir sa femme après l’avoir surpris avec un autre homme qu’il a tabassé très violemment. Mais sa grande détermination fait qu’il va se battre contre sa maladie et tout faire pour reconquérir son ex femme, Nikki. Mais sa rencontre avec Tiffany, une jeune femme qui vient de perdre son mari, va le changer petit à petit. Leur vision commune de la vie et leurs expériences personnelles vont les rapprocher, et Pat réussira peu à peu à oublier Nikki.

Ce film est juste excellent. Ça parle d’un sujet tabou, d’une vie réaliste, et d’un homme qui va se « reconstruire » sans le savoir. Ce qui me plait vraiment dans ce film, c’est qu’il traite d’un sujet grave, mais arrive à raconter malgré tout une histoire d’amour. Et ce n’est pas une histoire d’amour niaise entre deux personnes parfaites, ayant une vie sans problème. C’est une histoire d’amour réelle, avec deux personnes à problèmes. C’est pour ça que j’adore ce film. Il est original, et c’est une histoire qu’on arrive à croire.

Kiliane

La Quête d’Ewilan : D’un monde à l’autre
Pierre BOTTERO

La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule quand elle pénètre par accident dans l’univers de Gwendalavir avec son ami Salim. Là des créatures menaçantes, les Ts’liches, la reconnaissent sous le nom d’Ewilan et tentent de la tuer. Originaire de ce monde, elle est l’héritière d’un don prodigieux, le Dessin, qui peut s’avérer une arme décisive dans la lutte de son peuple pour retrouver ses parents, sa liberté et préserver son don. Épaulée par ses nouveaux compagnons d’aventure, parviendra-t-elle a maîtriser son pouvoir parmi ce monde mystérieux et inconnu qui ne demande qu’à être découvert ?

J’ai adoré ce livre car il m’a fait rêver avec ses décors surnaturels aussi bien hostiles que magnifique avec sa dose d’action et d’aventure et un suspense ne vous donnant jamais l’envie d’arrêter de lire. Les amoureux de Fantasy l’adoreront !!!

Marc

16 décembre 2014

Les anges de l’abîme, Magnus Nordin

Filed under: Romans — Mots-clés : , , , , , — angelique @ 14 h 16 min

Les anges de l’abîme, Magnus Nordin
DoAdo Noir, Le Rouergue

Les anges de l'abîme. de Magnus Nordin

Lorsque Alice fait sa rentrée au lycée de Fjiirlunda, elle est tout de suite prise en main par Molly Zetterholm une jeune enseignante sympa qui semble très proche de certains élèves. Elle qui déménage sans cesse apprécie de ne plus être seule. Très vite, elle rejoint leur groupe secret, les Anges de l’abîme. Car, dans cette ville en apparence tranquille, chacun a ses zones d’ombre. Fausses identités, pseudos : on ne sait jamais qui est derrière l’écran lorsqu’on tient une conversation en ligne…

On n’a pas souvent la chance de lire des polars en jeunesse, et des bons auteurs comme Magnus Nordin ! Pour « la princesse et l’assassin », son premier roman, il avait obtenu le prix du meilleur thriller pour la jeunesse et c’était mérité ! Cependant ce sont des romans pour les grands ados, puisque ça aborde le viol, le kidnapping, le sexe et la pédophilie donc pas facile facile. C’est assez proche du premier dans la construction du récit : une nouvelle élève qui arrive dans un nouvel établissement, un passé difficile, un noyau familial compliqué etc…

Il mérite sa place dans la sélection Pépites, moins enthousiaste tout de même que pour le premier mais quand même un livre qui se dévore.

Attention aux âmes sensibles, passez votre chemin et prenez un autre livre de la sélection.

Sélectionné pour le prix Pépite 2014.

11 décembre 2014

Adopage : le club qui fait PUTSCH !

Filed under: Club adopage — Sebastien @ 13 h 15 min

Ce samedi 13 septembre : Putsch Putsch Putsch 3è édition

L’heure du PUTSH a re-sonné ! ce samedi 13 décembre à 14h30 on inverse (de nouveau) les rôles. Les bibliothécaires redeviennent encore plus jeunes et nos membres du club des bibliothécaires un peu plus……..) ! Réussiront ils à convaincre les nouveaux ados (ex bib (vous suivez toujours ?)) avec de judicieuses propositions de livres, BD, mangas, musique ou films ? Les nouveaux bib (d’un après midi car être bib c’est un métier tout de même) parviendront ils à attirer de nouveaux membres ? Qui a lu, vu, écouté quoi ? Et surtout y aura t-il des bonbons ?

alors RDV samedi 13 décembre 2014 à partir de 14h30 (et peut-être même y croisera t-on le Père Noël)

9 décembre 2014

Le chat aux yeux d’or, Silvana de Mari

Filed under: Romans — Mots-clés : , , , — angelique @ 13 h 03 min

Le chat aux yeux d’or, Silvana de Mari
Bayard jeunesse

Le chat aux yeux d'or. de Silvana De Mari

C’est le premier jour de collèges pour Leila. A peine arrivée, celle-ci fait figure d’extraterrestre dans sa nouvelle classe. Il faut dire qu’avec une mère éleveuse de lombrics, un père absent et un prénom hérité d’une princesse de la Guerre des étoiles, elle ne passe pas inaperçue. Les élèves, issus de milieux plus aisés, se moquent de cette fille pauvre qui vit près des marais avec d’autres immigrés. Jamais Leila ne s’est sentie aussi humiliée. C’est alors que son regard croise celui d’un étrange chat noir aux yeux d’or…

Un roman pour les plus jeunes, cependant les thèmes abordés sont sombres.

Un roman plutôt original mais un peu fourre-tout. D’un point de vue social les thèmes abordés sont forts : la misère sociale, la ghettoïsation des immigrés, les niveaux scolaires, l’excision, etc mais l’auteure nous rajoute en plus un soupçon de conte, avec le personnage du chat, pas nécessaire à mon goût. J’irai même plus loin l’histoire de la chienne abandonnée et du vétérinaire est superflue car elle prend trop de place dans le récit. Malgré un personnage à la fois rigolote et touchante, je ne me suis pas vraiment attachée à Leïla.

Se lit très vite, intéressant mais ne se démarque pas non plus.

Sélectionné pour le prix Pépite 2014.

2 décembre 2014

Le Jour d’après de Christophe LEON

Filed under: Romans — Sebastien @ 9 h 26 min

Le jour d’après de Christophe Léon

Éditions Thierry Magnier

le jour d’après de Christophe Léon

Le titre « jour d’après » me fait immédiatement penser à ce film devenu culte de Roland Emmerich et l’hypercultissime chanson finale de Chimène Badi. Autant vous dire qu’en matière d’apocalypse j’en attendais beaucoup. Et je ne suis pas déçu. Dans un tout autre registre ! Avant tout -stop à la blague- ce roman est tout sauf apocalyptique quoique… si la Terre n’est ni ravagée par un fléau, ni sous la crainte d’être heurtée par une comète ou ne voit un débarquement de petits hommes verts cannibales dans ce récit vous en sortez bien secoué. Ce roman suscite bien des émotions et ouvre au débat.

L’histoire est celle de trois personnes qui n’ont aucun lien entre eux. Tilly souffre de voir sa mère violentée par son père. Il y a Fred un chapardeur, collectionneur, voleur et super-héros dans le métro parisien qui cherche en outre l’affrontement avec son père. Et enfin un vieil homme vivant seul qui tente d’échapper à un placement en maison de retraite. Par la force des événements ces trois personnages se rencontrent. En échappant à la police les deux ados se réfugient chez Jean. Ensemble ils prennent la décision de fuir en proche région parisienne dans une maison abandonnée depuis longtemps. Leur arrivée est remarquée par une jeune fille qui s’étonne d’y apercevoir de la lumière. La tragédie s’installe. Le hasard ? Le jour d’après rien ne sera plus jamais comme avant.

Un roman destabilisant. Difficile de s’attacher aux personnages d’ailleurs l’auteur ne nous y invite pas vraiment et ne nous en donne pas le temps. Difficile surtout d’oublier les dernières pages de ce roman. C’est intense, choquant, révoltant. Le tout est magistralement rédigé. L’auteur, Christophe Léon, se livre à un véritable travail de style. Un texte rythmé, pas si évident à suivre, avec une construction qui permet au lecteur d’être en recul. Fort heureusement du reste. A lire et en discuter, indéniablement.

29 novembre 2014

Automne de JAN HENRIK NIELSEN

Filed under: Club adopage,Romans — Mots-clés : , , , , , — angelique @ 10 h 15 min

Automne, Jan Henrik Nielsen
Albin Michel

Automne. de Jan Henrik Nielsen

La Grande Catastrophe a anéanti le monde. Depuis six ans, les plantes, les animaux puis les hommes sont tombés malades. La terre est devenue un endroit toxique et ses habitants vivent reclus, avec des réserves de nourritures. Même l’eau est rare. Deux soeurs, Fride et son aînée, Nanna, habitent dans un bunker sur une toute petite île avec leur père. À la faveur de circonstances exceptionnelles – leur père tombe malade – les filles sont obligées de sortir pour trouver des médicaments. Commence alors un long périple à pied dans un paysage désolé : les rencontres, les peurs, la joie surprenante de voir ce monde qu’elles ne connaissent plus, les rendent plus fortes, avec au bout, l’espoir d’une nouvelle vie…

Difficile de ne pas penser à La route de McCarthy en lisant ce roman, à la différence que nous sommes ici en Norvège et que l’auteur s’adresse aux adolescents. Dès les premières pages nous sommes embarqués dans cette ambiance apocalyptique. La première partie qui se déroule exclusivement dans le bunker, sur une île,  peut même rendre claustro, car on imagine très bien le confinement, l’emprisonnement même, que subissent les deux sœurs et leur père. Le jour où Fride et Nanna sortent à l’air libre, ouf, on respire de nouveau, avec elles . Malheureusement, cette « liberté » retrouvée n’est pas annonciatrice d’un avenir meilleur pour autant. C’est alors pour elles le début de l’exploration de la ville, et à la fois la découverte de « cette vie » qui n’existe plus. Il n’y a plus personne, tout est resté figé, tout a été dévasté : la fin de l’humanité. A moins qu’elles ne tombent sur d’autres survivants …

Un très bon roman qui nous plonge dans un monde post-apocalyptique (tous les pays sont concernés, il n’y a pas que l’Europe du nord). Malgré le fait que ce soit un sujet de nombreuses fois traité, l’auteur nous embarque grâce à la qualité de son écriture, la beauté des sentiments des personnages, et ces 2 petites filles qui sont très attachantes.

Pour ma part dans mes lectures pour le Prix Pépite, c’est CE roman « ma pépite »

Mention spéciale du jury lors de la remise du Prix Utopiales européen jeunesse 2014

25 novembre 2014

Le démon des brumes, Luc Blanvillain

Filed under: Romans,Science-fiction — Mots-clés : , , , — angelique @ 10 h 01 min

Le démon des brumes, Luc Blanvillain
Seuil


1013. Un alchimiste qui a beaucoup voyagé pour rapporter le savoir avec lui rentre à Tours, sa ville natale. Lors d’une expérience son cabinet prend feu. Il laisse sa femme, son fils et sa servante périr, sans les sauver. Après avoir pensé se laisser mourir il se sauve finalement. Mais il sait que les villageois ne vont pas l’accueillir, lui le sorcier. Ils n’attendent que ça qu’il périsse dans les flammes de l’enfer. Il se réfugie chez un magicien qui a pactisé avec le diable, il pense qu’il le sauvera car lui-même l’a guéri de la peste 10 ans auparavant. Le magicien le sauve de la mort mais il doit payer pour ne pas avoir aidé sa famille. Il va errer pendant 1000 ans…

2013. Raphaël et Laura forment un jolie couple qui s’aime, avec chacun leur meilleur ami loufoque, Vincent pour Raphaël, Apolline pour Laura. Mais un nouveau venu sème le trouble, il est beau à mourir ! Il est très mystérieux,  étrange, tout ce qu’il faut pour que les filles en tombent folles amoureuses, même Laura ! Mais qui est-il ?

Le prologue est un peu complexe, comme l’alchimiste lui-même on ne comprend pas la malédiction qu’il subit. Une fois que nous sommes dans l’histoire actuelle, en 2013, avec Raphaël et Laura ça devient plus clair.

C’est une histoire de diable, démons, sorcières et sorts qui tient la route. Une dose d’amour en plus et c’est parfait. C’est sympathique comme histoire, un bémol sur ce prologue qui certes installe le suspens mais embrouille aussi ! Les 2 protagonistes sont attachants.

Ça marche !

19 novembre 2014

Club Adopage : samedi 22 novembre

Filed under: Club adopage — Sebastien @ 12 h 40 min

Ahhhhhh l’automne en bibliothèque… Une atmosphère particulière. L’odeur du papier neuf. Couvertures enrubannées . Saison des prix et des salons. Le club ne pouvait passer à côté ! Alors c’est dit et cela sera fait : le club fait son salon. Dans une ambiance feutrée et une lumière tamisée, les incorrigibles incorruptibles jeunes lecteurs d’Adopage échangeront sur les livres les plus attendus et commentés de cette rentrée littéraire. Au moment même ou les pépites du salon du livre de jeunesse sont annoncées nous discuterons ensemble de ceux qui font l’actu ado du moment.

 A cette occasion le club recevra Carole de la librairie « le Roi Lire » qui décernera ses propres coups de cœur de la rentrée. Et l’équipe son et image proposera une sélection ciné digne d’un grand festival !

alors RDv ce samedi 22 novembre à 14h30

12 novembre 2014

L’étranger, Jacques Ferrandez

Filed under: Bandes dessinées — Mots-clés : , , — angelique @ 10 h 23 min

L’étranger, Jacques Ferrandez
(Adaptation d’Albert Camus)
Gallimard

« L’Étranger, c’est l’histoire d’un homme condamné à mort pour n’avoir pas pleuré à l’enterrement de sa mère. » Albert Camus

Le jour où sa mère est morte, Meursault a remarqué qu’il faisait très chaud dans l’autobus qui le menait d’Alger à l’asile de vieillards, et il s’est assoupi. Plus tard, dans la chambre mortuaire, il a apprécié le café que lui offrait le concierge, a eu envie de fumer, a été gêné par la violente lumière des lampes électriques. Et c’est avec une conscience aiguë du soleil qui l’aveugle et le brûle que l’employé de bureau calme et réservé va commettre un acte irréparable.
Camus présente un homme insaisissable amené à commettre un crime et qui assiste, indifférent, à son procès et à sa condamnation à mort.

Une adaptation très fidèle à l’ouvrage, aucun écart dans l’histoire, un dessin très classique. Pour ma part ici l’adaptation graphique n’apporte rien à l’histoire originelle.

Cette bande dessinée est parue en 2013 dans le cadre du centenaire Camus. Ferrandez a également adapté le titre L’hôte, d’Albert Camus, et des titres de Marcel Pagnol.

4 novembre 2014

Peter Pan de Loisel

Filed under: Bandes dessinées — Mots-clés : , — angelique @ 13 h 36 min

Peter Pan de LOISEL

Vents d’Ouest
(Adaptation de J.M Barrie)

Sorte de préquel, « d’un avant » Peter Pan de J-M Barrie. La série de Loisel retrace les aventures de Peter Pan et de son arrivée au pays imaginaire, Neverland.

Peter Pan, le petit garçon qui ne voulait pas grandir, est un personnage très souvent adapté en littérature et au cinéma. C’est ici une très belle adaptation faite Par Loisel. Plus sombre et plus violente que la version originale. Un cycle de 6 tomes, commencé en 1990 et achevé en 2004.

Une autre façon de découvrir ou de re-découvrir Peter Pan.
Loisel est aussi l’auteur d’une autre série célèbre, Magasin général.

 

Older Posts »